Qui sommes-nous ? Vous êtes aménageur, bailleur, architecte, bureau d’études et participez à la fabrique du territoire. L’atelier POP CORN vous propose de nouvelles clés de réussite pour vos projets en développant des outils d’accompagnement participatifs, pédagogiques et interactifs permettant de vous rapprocher des habitants, usagers et futurs usagers de vos projets.
  •  

    RESSOURCES
    ACTUALITé
    L'ATELIER
    QUI SOMMES-NOUS ?
LA FORMULE POP CORN ?! rapprocher le bon ingrédient et la bonne technique Il est assez inattendu de voir qu’à l’effet de la chaleur un grain de maïs est ainsi capable de se transformer et de donner à chaque fois UN RéSULTAT UNIQUE. La fabrique du territoire fonctionne de la même manière, il se transforme, réagit, sous l’effet de rencontres, de projets, d’ambitions. Notre cadre de vie n’est ainsi jamais statique. L’atelier Pop Corn est né de l’association de compétences complémentaires rendant possible le passage de l’idée au projet.
UN CHIC DUO DE CHOC
Marine est architecte. Après avoir exercé son métier plusieurs années dans différentes agences d’architecture, elle crée Chic de l’archi!, en 2014 convaincue que la transmission et la médiation de son métier auprès du jeune public peut contribuer à lever des barrières, des freins et révéler talents, inventivité, créativité et consciences. Stéphanie a une formation en communication. Après près 10 ans d’exercice entre collectivités locales et structures associatives, elle plonge dans l’univers de la fabrique de la ville en 2011 à son arrivée à Lyon. Côté maîtrise d’ouvrage puis maîtrise d’oeuvre, elle définit et met en oeuvre techniques et stratégies de communication et de développement. Elle rejoint Marine fin 2015 sur l’aventure Chic de l’archi! en ouvrant l’association sur un nouvel univers, celui des aménageurs.
  •  
     L’idée de l’atelier POP CORN est née en avril 2016 de notre envie d’entreprendre. Comment associer nos compétences, expériences et savoir-faire autour d’un projet innovant? Comment capitaliser nos chics expériences associatives et bénévoles pour transmettre, sensibiliser et associer les adultes à la co-construction ? Toutes deux issues du monde de l’architecture, pilotes au sein de l’association Chic De l’archi!, bénévoles actives dans la vie locale au travers du prisme de la démocratie participative... un trio d’expériences qui nous conduisent aujourd’hui naturellement à porter ce projet de société Associer compétences et expériences Savoir animer, fédérer, sensibiliser un groupe autour d’un projet urbain, c’est notre valeur ajoutée. Ces deux dernières années nous avons conduit une cinquantaine d’ateliers sur la Métropole de Lyon. Nous avons appuyé et facilité d’une nouvelle manière les processus de concertation publique et accompagné les changements. Nos expériences professionnelles respectives auprès de collectivités territoriales, d’aménageurs et d’architectes, l’investissement commun en matière de démocratie participative au sein des conseils de quartier que nous présidons, nous ont permis d’identifier un certain nombre de freins qui existent aujourd’hui de la part des habitants et des décideurs, acteurs de la ville. Nous apportons aujourd’hui des solutions permettant de dépasser le simple constat pour participer à une société co-construite favorisant le mieux vivre ensemble.
L'AVENTURE POP CORN
LE CONSTAT POP CORN La démocratie participative existe. Le cadre juridique en place. Les outils ouverts mais peu invitant. Les initiatives réelles mais cependant disparates et méconnues.
  •  
     Parce que le territoire s’est construit historiquement en déconnectant les bâtiments et espaces qui le composent avec l’humain qui l’habite. Résultat : Malgré les outils législatifs en place l’habitant-citoyen n’est pas une partie prenante reconnue et donc active dans la construction de son cadre de vie. Si les acteurs traditionnels de la construction du territoire sont de plus en plus invités à associer l’utilisateur final dans leurs projets, ils se heurtent à une difficulté majeure : comment l’approcher, l’associer, l’impliquer dans le projet et à quel stade d’avancement pour améliorer le processus ? L’intérêt de chacun est réel, mais le passage à l’action encore bien difficile.
  •  
     Comment par ailleurs affirmer gérer la transition énergétique, en considérant que l’humain et son comportement n’ont pas de conséquence sur les bâtiments que l’on construit ou que l’on rénove ? Une fois le bâtiment livré, il est dit « parfaitement achevé » et l’habitant-citoyen est aujourd’hui censé avoir compris de manière innée comment y vivre. En France, l’exploitation des bâtiments (chauffage, eau chaude, éclairage, ventilation...) contribue pourtant à plus de 20% des émissions de gaz à effet de serre1. A l’échelle d’un bâtiment, l’usage représente 80 à 90% de la consommation énergétique totale2 et 75% du coût financier3. (1) Plan Bâtiment Durable « Groupe de travail Réflexion Bâtiment Responsable 2020-2050 » (2) Koeppel, S., Ürge-Vorsatz, D., Assessment of Policy Instruments for Reducing Greenhouse Gas Emissions from Buildings, A report of UNEP Sustainable Buildings and Construction Initiative, United Nations Environmental Program and Central European University, Paris, France, 2007. (3) Actes du Forum Constructeo du 19 novembre 2007: « Gestion patrimoniale des bâtiments tertiaires : retours d’expériences »
Pourquoi ?
Construire et habiter la ville de demain
Contact Suivez-nous Stéphanie CAGNI s.cagni@atelier-popcorn.fr 06 76 07 01 99 Marine SIMOES m.simoes@atelier-popcorn.fr 06 28 49 04 79
Adresse chez éditions Maison Georges 75 rue Chaponnay 69003 Lyon www.atelier-popcorn.fr
Copyright ATELIER POP CORN 2017